• Sonia Bellon

Ma découverte du jeûne: bien plus qu’une détox!

Updated: May 28, 2019

#detox #jeûne #jeune #nourritureconsciente #alimentation #jeûnesec #spiritualité


Fin 2015, alors que je souffrais de gros problèmes de digestion depuis déjà quelques temps, je tombais "par hasard" sur une vidéo décrivant les bienfaits du jeûne sec pour soigner une pléthore de symptômes, dont les problèmes digestifs. Depuis 2012, je souffrais de ballonnements, indigestion, problèmes intestinaux, nausées, et maux de têtes de façon quasi quotidienne. J’avais commencé à reduire progressivement ma consommation de céréales et surtout de gluten, je suis passée de végétarienne à vegan (plutôt pour des raisons éthiques), mais je ne voyais peu ou pas d’amélioration. J’étais désepérée.


La vidéo sur le jeûne a été un vrai déclencheur et je sentais profondément qu’il fallait que je tente l’experience. En 2009, j’avais déjà fait un jeûne hydrique intermittent sur une période de quelques semaines (combiné à une pratique spirituelle intense) qui avait été dur surtout mentalement. Premièrement, je m’étais embarquée dedans sans réelle intention et sans m’être préalablement préparée, et deuxièmement les effets physiques ont été plutôt désagéables avec le déclenchement d’une mycose (indication d’une flore intestinale déjà déréglée à la base). Avec le recul, je n’en retiens pas de bénéfices notables car le facteur principal pour commencer un jeûne était manquant: la motivation et l'envie. Pour moi la dimension indispensable pour un jeûne réussi est l’engagement envers soi-même.


J’ai pris quelques mois nécessaires pour ruminer l’idée d’un jeûne. Je n’avais aucun doute que c’était une expérience à tenter mais j’attendais que le déclic se fasse dans ma tête et que le moment se présente. Finalement début avril 2016, après plusieurs jours consécutifs d’une “crise”, où les douleurs d’estomac étaient intenses et que j’avais du mal à m’alimenter, je prenais la décision de commencer mon jeûne. C’était ma dernière chance de trouver un soulagement et j’avais beaucoup d’attentes. Les mois précédents mon entrée dans le jeûne m’avaient permis d’acquérir beaucoup d’informations sur les différents types de jeûnes, avec leurs bienfaits respectifs. J’optai pour un jeûne sec intermittent (24h sans nourriture ni eau suivi de 24h avec nourriture) pendant une période non déterminée car je voulais être complètement à l’écoute de mon corps. Au final, j’ai pratiqué mon jeûne pendant presque un mois.



Pourquoi le jeûne sec?


Je n’avais jamais pratiqué le jeûne sec auparavant mais ce n’était pas quelquechose qui me faisait particulièrement peur. Je ressentais au contraire que c'était ce qu'il me fallait.

Il existe différents types de jeûne:

  • Jeûne intermittent

  • Jeûne à l’eau

  • Jeûne sec (il y a deux sous-catégories: doux avec contact avec l'eau, ou hard core sans aucun contact avec l'eau, c'est à dire pas de douches, de lavage de dents, etc.)

Les détoxs aux jus ne sont pas vraiment considérées comme des jeûnes puisqu’il y a ingestion de nourriture (même à l’état liquide). Cependant les cures de jus ont leur utilité et permettent une reminéralisation importante.


1. Jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est lorsqu’il n’y a pas de prise de nourriture pendant une période prolongée. Le jeûne intermittent est recommandé avant d’entreprendre un jeûne plus long car il prépare bien le corps et le mental. C’est un jeûne qui permet une détoxification légère mais surtout permet un regain d’énergie du fait que l’énergie habituellement allouée à la digestion est redirigée vers un nettoyage des cellules.


2. Jeûne à l’eau

Les jeûnes qui durent au minimum 24h permettent au corps d’entreprendre un processus de nettoyage plus profond de l’organisme. Il se caractérise par la production de corps cétoniques, c’est à dire que le corps n’utilise plus le sucre (le glucose) comme source d’énergie mais les graisses, qui sont alors transformées dans le foie.

Personnellement, je ne pense pas que boire de l’eau lors d'un jeûne aide à éliminer les toxines. Cette capacité à filtrer et excréter les toxines vient de la capacité de filtration des reins. Après 3 ans maintenant à expérimenter le jeûne, je peux affirmer qu’en ce qui me concerne, j’ai besoin de boire beaucoup moins d’eau qu’avant pour rester hydrater. Mon corps s’est simplement adapté et est devenu plus efficace dans l’élimination des déchets par les urines. Par ailleurs, boire de l’eau pendant un jeûne contribuerait à une perte et à l’excretion de minéraux (sodium et potassium essentiellement) afin de maintenir l'osmose du sang lorsqu'il y a augmentation de l'apport en eau dans l'organisme.


3. Jeûne sec

Jeûner à sec n’arrête pas le processus de production d’urine puisque la transformation des graisses utilisées par l'organisme en phase de jeûne produit de l’eau.

Je ne peux pas comparer les effets secondaires du jeûne à l’eau par rapport au jeûne sec car je n’ai pas de souvenirs marquants de mon jeûne à l’eau de 2009. J'ai souvent entendu dire cependant, qu’en jeûne sec, on observe:


- diminution de la sensation de faim

- moins de fatigue

- moins de frilosité

- plus d’énergie pendant le jeûne

- plus grande efficacité du jeûne

- meilleure récupération après le jeûne


Il est même dit qu’un jour de jeûne sec équivaut à 3 jours de jeûne à l’eau.


Revenons-en à mon experience de jeûne sec intermittent. Je commençai donc un lundi avec 24h de jeûne sec. Etant très motivée, les tentations exterieures ne m’affectaient pas. Les jours où je mangeais, je portais une attention particulière à mon alimentation et j’évitais de me jeter sur n’importe quoi. Je prenais des jus et consommais une alimentation vivante, essentiellement végane à l’exception d’oeufs de temps à autre. Les weekends où je jeûnais et que je ne travaillais étaient les plus durs. Pourquoi? Parce que mon esprit n’etait pas concentré sur mon travail et je commençais alors à fantasmer sur la nourriture. J’ai alors compris le lien étroit entre la nourriture de que nous ingérons et le mental. Au fur et à mesure des jours et des semaines, j’ai passé un seuil où en quelque sorte, mon corps a compris qu’il ne mourrait pas en 24h sans nourriture. J’ai travaillé à calmer mon mental en faisant du yoga, en jardinant ou en lisant. A chaque fois que j’avais une pensée à propos de la nourriture, je m’engageais dans une activité qui mobilisait mon attention. Après plus d’une semaine ainsi, j’étais complètement sereine les jours de jeûne et me suis surprise à ne pas avoir si faim lorsque venait l’heure de rompre le jeûne. J’ai continué ainsi pendant presque 4 semaines puis un matin, j’ai senti qu’il était temps d’arrêter l’experience. C’était une évidence que je ressentais dans toutes les cellules de mon corps.


J’ai perdu pas mal de poids pendant ce jeûne mais je ne pourrais pas vous dire combien car ce n’était pas mon objectif, et je n'ai même pas de balance! Mon entourage a bien évidemment remarqué ma transformation en me demandant quelle pilule magique j’avais prise pour perdre autant de poids en aussi peu de temps!



Les résultats de mon jeûne


Après cette experience de presqu’un mois, des transformations majeures se sont opérées en moi au niveau physique, mental et spirituel.



1. Changements physiques

Tout d’abord, le premier effet fut la perte de poids. Comme je l’ai dit ce n’était pas mon but en commençant le jeûne mais cela m’a permis malgré tout de retrouver mon poids de forme du début de ma vingtaine. J’ai perdu trois tailles et j’ai dû me racheter une garde robe entière! Cela fait maintenant 3 ans depuis ce jeûne et je n’ai pas repris de poids alors que je ne compte absolument pas les calories que j'ingère mais je mange une alimentaire saine avec peu de sucre. J'ai également rajeuni! Ma peau est plus lisse qu'avant et j'ai moins besoin d'appliquer de crème hydratante sur le visage. Je ressens de façon générale que mon corps est beaucoup plus efficace dans toutes ses fonctions. C’est difficile à expliquer concrètement mais c’est un sentiment très fort. J’ai également besoin de moins boire qu’avant. Pendant de nombreuses années, j’ai souffert de rétention d’eau et syndrome prémentruel. Tout cela a disparu de façon définitive. Je ressens aussi beaucoup moins la sensation de faim et je peux faire 20 km en vélo le matin, sans boire ni manger jusqu’a environ 13h. Avant il était inconcevable pour moi de commencer ma journée sans prendre un petit dejeûner. Aujourd’hui, je n’y prête plus attention du tout. Mes problèmes digestifs sont moins fréquents, mais restent malgré tout présents. Je suis dans un processus lent vers la guérison mais je vais nettement mieux depuis 3 ans que je jeûne régulièrement. J’ai aussi beaucoup plus d’énergie qu’avant et ma mémoire s’est nettement ameliorée.


2. Changement au niveau mental

Le jeûne demande une grande discipline et une profonde motivation. Ces valeurs m’ont transformée lors de cette pratique du jeûne. Avoir une discipline et s’y tenir est absolument primordiale non seulement pour le jeûne mais dans tous les aspects de la vie. C’est un élément essentiel pour une vie épanouie.

J’ai également expérimenté le lien direct entre prise de nourriture et compensation d'une émotion pertubatrice. Ce processus est devenu conscient si bien que maintenant lorsque j’ai envie de manger (j’ai bien dit ENVIE et non BESOIN), je me pose la question de ce que je cherche à compenser. J’ai ainsi mis en lumière des moments de procrastination et des angoisses que je masquais auparavant par la prise de nourriture sans en avoir conscience.


3. Changements spirituels

La non-prise de nourriture dont j’ai fait l’experience par le jeûne m’a eveillée à l’aspect sacré de la nourriture. Bien que j’ai grandi dans une famille où l’on mange bio, on cultive un potager/verger et on fait de notre mieux pour minimiser notre empreinte écologique, j’ai vraiment compris l’aspect divin de la nourriture. De nos jours, la nourriture est principalement industrialisée et raffinée, les terres agricoles sont appauvries et pleines de pesticides et les repas doivent être prêts rapidement pour être ingurgités en quelques minutes car la vie ne nous laisse simplement pas le temps d'apprécier ces moments. Avec le jeûne, j’ai redécouvert le besoin de savoir d’où venait ma nourriture, de la préparer avec amour et de la respecter (alors qu'il y a quelques années je détestais cuisiner!). Notre lien à la nourriture est essentielle pour notre santé et je me rends bien compte maintenant que lorsque je prépare mes repas en conscience, avec une attention particulière dans mes gestes, mes émotions, mon intention, ma nourriture monte en vibration et fait bien plus que nourrir mon corps physique: elle nourrit tous mes corps subtils également. J’ai également pris conscience de la fonction énergétique de chaque organe de notre corps, au delà de la simple fonction physiologique. La médecine traditionnelle chinoise, que j’ai étudiée, et qui a plusieurs millénaires, porte cette sagesse (tout comme l'Ayurveda d'ailleurs) où les organes sont reliés à certaines émotions. À cela se sont rajoutées des informations que j’ai pu observer chez moi au travers du jeûne et corroborées ensuite avec mes clients (humains et animaux) lors de soins énergétiques.

Depuis 3 ans maintenant j’applique toutes les connaissances que m’a apportées le jeûne dans ma sphère familiale qui inclut évidemment mon chien et mon chat. Je fais jeûner ma chienne régulièrement et la nourrit en suivant les mêmes principes que pour moi. Les chats étant moins adaptés au jeûne que les chiens, le jeûne est exclus mais la nourriture reste saine et adaptée à son espèce. J'en parlerai plus longuement dans un autre blog.


Le jeûne sec fait maintenant partie intégrante de mon hygiène de vie. Je pratique le jeûne sec intermittent quasi tous les jours avec une première prise alimentaire vers 13h, et la deuxième vers 19h. Je pratique des jeunes sec plus longs (48h et plus), deux fois par an, au printemps et à l'automne.


Et vous, avez-vous dejà pratiqué le jeûne? Si oui, qu’en avez-vous tiré? N'hésitez pas à partager vos expériences en commentaire!

54 views

FOLLOW ME

  • YouTube - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle

© 2018-2028 by Anahata Wellness for Animals and People.  Proudly created with Wix.com